Guide de survie à une éruption volcanique, selon les abeilles

Le 19 septembre 2021, la partie ouest de l’île de Palma, aux Canaries, était recouverte de fumée et de cendres, à la suite de l’éruption du volcan de point chaud Cumbre Vieja. Cinquante jours après, cinq ruches ont été découvertes par les scientifiques sous les cendres, avec des essaims de milliers d’abeilles bourdonnantes. 

Cette éruption prouve encore une fois la résilience de nos amies butineuses, les abeilles mellifères.

La couche de cendres a protégé les abeilles des fortes températures et des gaz toxiques. Cependant, elles ne pouvaient plus butiner. Elles ont donc survécu grâce à leurs réserves de miel, mais aussi grâce à leur propolis.

Normalement utilisée comme enduit pour isoler et aseptiser la ruche, la propolis est fabriquée par les abeilles à partir de diverses résines qu’elles recueillent sur des bourgeons et l’écorce des arbres. De plus, la propolis contient de nombreuses substances nutritives, comme des flavonoïdes, des vitamines ou des acides organiques, ce qui en fait un très bon complément alimentaire, en cas de crise. Pour les abeilles, mais aussi pour nous ! Sous forme de gélule ou de gommes à mâcher, les vertus de la propolis ne sont plus à prouver. A ne pas confondre avec la gelée royale ou le pollen, qui ont des usages et bienfaits différents !

Ce n’est pas la première fois que la résilience des abeilles étonne. Lors d’incendies de forêt ou de monuments, comme Notre-Dame de Paris, les abeilles peuvent trouver des ressources dans leur ruche pour survivre et protéger leur reine.