Piqûres d’abeilles : peut-on les éviter ?

Vous vous êtes déjà fait piquer par des insectes ? C’est bien connu les piqûres d’insectes font partie des grands maux de l’été : moustiques, guêpes … Aujourd’hui nous allons vous éclairer sur les piqûres d’abeilles, comment les prévenir et les guérir. 

Première chose à savoir : toutes les abeilles ne piquent pas. Seules les abeilles femelles peuvent piquer. Les abeilles mâles, ou faux bourdons, n’ont pas de dard et ne peuvent donc pas piquer. 

Pourquoi l’abeille pique ?

Les abeilles ne piquent que par nécessité, et non par agressivité. L’abeille aura tendance à piquer pour se protéger et protéger sa ruche.  Quand l’abeille est près de sa ruche et si elle est apeurée, elle prévient ses congénères en libérant des phéromones et ainsi en alertant d’un danger imminent. Toute la ruche se met en défense pour protéger sa colonie.   Loin de sa ruche, une abeille pourra piquer tout autant si elle se retrouve coincée dans vos vêtements ou cheveux, ou si on la dérange pendant qu’elle butine.

Pourquoi l’abeille meurt-elle quand elle vous pique et pas la guêpe ? 

Pour comprendre pourquoi l’abeille meurt, il faut regarder l’anatomie de celle-ci. Son dard, en forme de harpon, est attaché à sa poche de venin dans son abdomen. Lorsqu’elle pique, son dard s’enfonce dans la peau et à cause de sa forme y reste coincé. L’abeille n’a qu’une solution pour s’échapper : abandonner une partie de son abdomen contenant la glande à venin. Au contraire, la guêpe possède un dard lisse et droit. Elle peut donc piquer plusieurs fois puisque son dard rentre et sort facilement des chairs.

L’apiculteur : gardien des abeilles 

Les apiculteurs sont les gardiens des abeilles. Pourtant, eux aussi doivent se protéger car si l’une d’elles pense sa colonie menacée, elle piquera pour se défendre, et préviendra ses congénères qui se mettront alors toutes en situation de défense. Lorsqu’il récolte le miel, l’apiculteur porte une tenue protectrice intégrale. Il utilise un enfumoir pour faire sortir les abeilles de la ruche et les empêcher d’émettre un message d’alerte. Si vous voyez un apiculteur près de ses ruches sans combinaison protectrice, pas de panique. Il a été prouvé que les abeilles reconnaissent les visages humains et ainsi celui de leur gardien. 

Et si je me fais piquer… ?

En cas de piqûre d’abeilles, voici quelques bons gestes à appliquer :

  • Ne pas presser la piqûre.     

  • Extraire le dard s’il est visible et avec précaution par grattage avec l’ongle (parallèlement à la peau) : retirer le dard avec une pince pourrait libérer davantage de venin.

  • Désinfecter la plaie.

  • Appeler les secours si la piqûre peut présenter un danger : piqûre dans la bouche ou gorge, réaction allergique, difficultés respiratoires…

Et pour éviter d’en arriver là, quelques astuces en plus, les abeilles n’aiment pas les couleurs sombres, les parfums et les appareils photos. Si vous allez visiter des ruches pendant vos vacances, allez-y en toute simplicité !