Journée mondiale sans voiture : Quand la pollution perturbe le système olfactif des abeilles

Cette journée a pour objectif de favoriser la prise de conscience collective et d'agir contre les nuisances générées par la croissance du trafic motorisé. Il ne s'agit pas seulement de lutter contre le bruit, mais aussi d'améliorer la qualité de vie en ville en réduisant la pollution atmosphérique. La journée mondiale sans voiture est une belle initiative pour lutter contre la pollution afin de préserver la faune et la flore. 

La pollution atmosphérique bouleverse énormément l'écosystème naturel. Pour les abeilles, leur capacité à percevoir les odeurs est en effet essentielle, celle-ci joue un rôle important dans leur capacité à repérer les fleurs pour s’alimenter et polliniser, trouver des partenaires pour se reproduire et éviter les prédateurs. Les réactions chimiques qui peuvent se passer entre ces substances olfactives naturelles et les polluants peuvent donc avoir un effet désastreux pour l’activité vitale des abeilles. Un air pollué pourrait entraîner la mort de 80 % de la population des abeilles.

Cette journée vise notamment les grandes villes. Paris par exemple, a pour l'occasion rebaptisé l’évènement "journée Paris respire ». Dimanche 19 septembre de 11h à 18h, toutes les voitures sont interdites sur le territoire Parisien, ce qui laisse place aux piétons, vélos, trottinettes, skateboard et usagers de transports en communs. 

Grace à cette journée et à la mise en place de cette opération, les grandes villes veulent prendre le temps de vivre sans trafic et de montrer les effets de la circulation sur la pollution. 

Selon les experts qui surveillent la qualité de l'air, les taux de dioxyde d'azote sont en baisse lors de ces journées sans voiture. Pour le plus grand bonheur des abeilles !

 N'oubliez pas de sortir avec votre vélo, vos plus belles baskets et un bon pot de miel de ronce pour reprendre des forces !