Zoom sur la saison apicole

Au printemps, les arbres bourgeonnent, les fleurs parsèment la nature et le soleil illumine nos journées.  Pourtant, cette année, la saison s’est avérée capricieuse. 

Les précipitations de la saison ont poussé les abeilles à rester enfermées au sein de leurs ruches. En plus de cela, les différentes floraisons ont pris plusieurs semaines de retard, ce qui a causé un retard conséquent sur les productions.



Cette année, la production du délicieux miel d’acacia semble compromise : une vague de  “gel noir” s’est abattue sur la France au cours du mois d’avril et les acacias de l’est et du sud-ouest ont été touchés. 

L’apiculteur se devait d’être particulièrement vigilant pendant cette saison printanière, afin de s’assurer que ses ruches ne meurent pas de faim : les colonies ont subi des carences en nutriments du fait du manque de nectar. “Nous nous sommes retrouvés en juin avec des colonies qui, pour certaines, n’étaient pas assez populeuses pour récolter du miel”, témoigne Léonard Rouchaud, apiculteur partenaire Bleu Blanc Ruche dans le Limousin.



Cependant, le beau temps étant de retour depuis le début du mois, les colonies ont pu trouver nectar et pollen pour relancer la production ! Le vent venant du sud est favorable à la production de nectar du fait de son humidité. Malgré tout, Julien Forestier, apiculteur partenaire en Bourgogne, déclare ne pas s’attendre à une grosse production de miel cette année :

“Vu la saison compliquée, on se met en mode élevage avec la production d'essaims. Autant prendre soin des colonies, hiverner un maximum d'essaims et de reines. On fera plus de miel l'an prochain !"



Croisons les doigts pour que les miellées soient de qualité et en quantité suffisante pour nos apiculteurs !