Le miel se périme-t-il?

La plupart des consommateurs français sont effrayés par les dates indiquées sur les produits achetés. En France, dans 20% des cas, le gaspillage alimentaire des foyers est lié à la date de péremption. 



Pourtant, le sujet est plus subtil que cela. 



La DLC, ou “Date Limite de Consommation”, est véritablement à respecter. Le produit est susceptible de présenter un danger une fois la DLC dépassée. Comment la repérer ? Elle est souvent exprimée par la mention "A consommer avant le...". Ce sigle est d’autant plus valable sur les produits frais comme le poisson ou la viande !



La DDM, “Date de Durabilité Minimum”, anciennement DLUO “Date Limite d’Utilisation Optimale”, est différente ! Un produit à DDM est consommable, même une fois la date passée. 



Cette mention sert juste d’indicateur : elle indique uniquement une limite pour la qualité gustative. Consommer un produit à DDM dépassée ne présente donc aucun risque pour la santé !



De plus, il existe d’autres subtilités :

  • Si votre DDM est sous un format “jour + mois”, vous pouvez conserver votre produit jusqu'à trois à six mois supplémentaires.
  • Si votre DDM est sous un format “mois + année”, vous pouvez conserver votre produit jusqu’à six et 18 mois.
  • Si votre DDM ne mentionne que l’année, votre produit peut être conservé 18 mois après dépassement.

Bien que les miels Bleu Blanc Ruche possèdent une DDM, obligatoire pour tout produit, le miel est une denrée impérissable.

De par sa concentration en sucre, aucun germe ne peut s’y développer ! Il suffit juste de préserver votre miel à l’abri de l’humidité pour qu’il se conserve pendant des années !