5 manières de protéger l'environnement

La sauvegarde des pollinisateurs et la préservation de l’environnement vous tiennent à cœur ? Bleu Blanc Ruche vous livre 5 manières de protéger l’environnement et de participer au repeuplement de la France en abeilles. Vos actions du quotidien peuvent concilier ces deux défis : à travers votre alimentation et votre approvisionnement, par vos pratiques et installations au fond du jardin, enfin par votre virage en faveur d’une énergie écologique.

  • Soutenir l’agriculture biologique

Le déclin des peuplements d’abeilles et leur mortalité sont en partie liés au recours aux pesticides et herbicides chimiques dans les exploitations agricoles intensives. Les monocultures et la perte de diversité dans les champs ont incontestablement appauvri les habitats des insectes butineurs et ont affaibli les colonies d’abeilles.

Soutenir l’agriculture biologique plutôt que l’agriculture conventionnelle, est un pas-de-géant pour la biodiversité dont les abeilles dépendent. Les exploitations certifiées garantissent l’équilibre de l'écosystème, qui demeure néanmoins fragile. Bleu Blanc Ruche soutient fièrement les miels d’apiculteurs engagés, parmi un choix de miels bio.

  • Manger et consommer local

Une autre manière de protéger l’environnement consiste à acheter et manger local pour éviter tout suremballage et transport massif et nocif pour la planète. Préférez lors de vos courses alimentaires des produits animaux élevés dans la région, des fruits et légumes produits proche de chez vous.

Il en va de même pour le miel. La préférence nationale et locale doit devenir votre réflexe pour encourager les petits producteurs français et proscrire les mélanges de miel coupés au sucre. Par circuit-court, chez l’apiculteur et producteur, plutôt qu’en grande surface : c’est encore mieux ! Un coup d’œil à l’étiquette pour faire le bon choix, notamment sur la provenance du miel. Aussi, le label européen Bee Friendly garantit une production respectueuse de la biodiversité.

  • Jardiner au naturel et favoriser la biodiversité

Les néonicotinoïdes que l’on ne vous présente plus, ont un impact avéré et négatif sur les abeilles, agissant sur leur système nerveux et accélérant leur mortalité. Dans votre jardin, d’autres pesticides et herbicides nuiront potentiellement aux abeilles, selon vos pratiques et les quantités déversées. Engagez un tournant écologique et abandonnez vos traitements phytosanitaires pour des alternatives naturelles et saines pour les insectes butineurs. Aussi, semez votre gazon de quelques fleurs : une simple et bonne action pour l’environnement, à la portée de tous !

Pour favoriser la pollinisation, plantez des espèces mellifères dont vos amies les abeilles sont friandes : glycine, bleuet, sauge, basilic, lavande, bruyère, tilleul, thym, aubépine, églantier, prunellier, etc. Vos bénéfices ? Un beau jardin ou balconnet fleuri agréable pour la vue, et des plantes aromatiques comestibles pour une partie d’entre elles, pour relever votre cuisine. Tout le monde y trouve son compte !

  • Installer un nichoir et un point d’eau

Nul besoin d’un hôtel à insecte hyper élaboré. Un simple morceau de bois sec vous suffira en guise de nichoir. Les abeilles sauvages et solitaires (osmies) encore présentes dans les jardins et parcs nichent dans des tiges, galeries ou briques creuses. Ces abris leur sont particulièrement utiles au printemps pour stocker du pollen et pondre des œufs.

Installez aussi un point d’eau pour les insectes qui passent leur temps à polliniser et à s’agiter dans tous les sens. Les abeilles se risquent peu aux eaux courantes, mais utilisent en revanche les points d’eau sur terre, les galets et les mousses aspergés d’eau.

  • Choisir un fournisseur d'électricité verte

Avant toute chose, toute production d’énergie y compris renouvelable engendre des impacts positifs et négatifs sur l’environnement. Citons parmi les initiatives qui vont dans le bon sens des choses, la mise en pâturage et la restauration de jachère fleurie au sein de parcs solaires, bienvenues pour les insectes pollinisateurs. Citons également la fourniture d’habitat et de services écosystémiques par des surfaces couvertes en plantes énergétiques, utilisées pour la production de biogaz, appelé aussi gaz vert.

Rassurez-vous, il y a bien plus que cinq manières de protéger l'environnement ! Soutenir l’agriculture biologique et locale est plus que jamais une priorité pour le repeuplement d’abeilles et pour le maintien de la filière apicole. À votre échelle, vous pouvez agir : du jardinage naturel sans intrant chimique, au choix d’un nouveau partenaire et fournisseur d’énergie, compatibles avec la protection de la biodiversité.